Deux collègues lesbiennes couchent ensemble pour la 1ère fois !

Valérie et Nathalie, deux collègues de bureau se sont découvertes chacune lesbiennes récemment. Chaque vendredi, elles se retrouvent pour faire l’amour et s’étreindre. Comme n’importe  quel rendez-vous galant, nos deux  collègues se font belles. Lingerie sexy, porte-jarretelles, talons hauts et passage chez  le coiffeur. Un peu habillées comme des putes de luxe, nos salopes  se plaisent.

Valérie, la mature rousse, a toujours des papillons dans le ventre lorsqu’elle découvre son amante affublée d’un petit corset rouge et noir. Jamais elle n’avait ressenti autant d’émotion et autant d’excitation avec un homme. Devenir lesbienne, ça reste l’une des meilleures choses qui lui soit arrivée. Elle va enfin pouvoir jouir et faire jouir de manière authentique et puissante. D’ailleurs, c’est bien Valerie qui prend la direction des ébats sexuels entre femmes. C’est elle qui positionne sa copine, tel une chorégraphe ou un chef d’orchestre, pose son vagin sur sa chatte il se laisse lécher intuitivement la chatte. La position du 69 reste leur favorite. Chacune des femmes peut s’en donner à cœur joie de brouter ou enfoncer un gode dans la chatte de l’autre.

Pourquoi elles ont quitté leur  mari afin de devenir lesbienne ?

La raison est toute  simple : le paternalisme  lâche. Nos deux collègues sortaient avec des machos, de gros beaufs de base, des mecs qui préféraient regarder le football à boire des bières plutôt qu’à s’occuper à satisfaire leurs femmes. De plus, ces connards ont toujours pris pour acquis le fait que leur mariage roulait tranquillement. C’était sans compter la rébellion de ces femmes qui ne jouissaient pas. Et si un homme, celui qu’elles aiment, ne parvient même plus à leur donner le plaisir charnel, autant se tourner vers les femmes. Ces dernières font preuve de plus de sensibilité. De plus, qui d’autre qu’une femme peut trouver facilement les zones érogènes et le point G d’une autre femme. Par conséquent, après des années de mariage, chacune a décidé de son côté de demander le divorce. Leur union lesbienne était donc devenue inéluctable.

Des nuits érotiques à faire l’amour

Le rituel amoureux est toujours la même. Elles se retrouvent aux alentours de 21 heures. Valérie attend Nathalie autour d’une coupe de champagne. Les deux femmes sont déjà vêtues de leur lingerie la plus coquine, de leur corset sexy et de leurs collants déchirés sur le champ. Deux fois par semaine, nos deux amantes se retrouvent pour des nuits érotiques, passionnées, fusionnelles à faire l’amour. Elles découvrent leur intimité au fur et à mesure. Nathalie, la plus pulpeuse, arbore une délicieuse poitrine refaite. Elle s’attache de son strapon ( gode ceinture ) et après le 69, elle enfonce l’engin dans le vagin mouillé et préparé. Bien que lesbiennes, elle garde les réflexes du couple hétéro avec celle qui a le phallus qui domine. De nuits érotiques, on passe vite à nuits de baise sans concession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.