Josiane pétasse de 47 ans, à partouzer par des rebeus

Plus le temps de ressasser le passé. Toutes ces années de famine sexuelle avec un mari raciste et facho. Et la vengeance de Josiane, ce n’est pas seulement le divorce surprise. C’est surtout le fait que madame est devenue une accroc aux hommes maghrébins. Et notre pétasse de tout juste 47 ans, qui se négligeait parce qu’on la négligeait, a pris goût au fait d’être désirable et bandante aux yeux d’autres hommes.
Régulièrement, environ trois fois par semaine, la salope se fait partouzer par des rebeus. Soit chez une copine qui profite aussi des faveurs sexuelles de ces jeunes marocains et algériens, soit chez elle, dans son nouvel appartement tout petit mais confort pour sucer des bites.

Se faire prendre sauvagement, du sexe rien que du sexe

Et la devise de ces réunions de pluralité sexuelle, tantôt gangbang ou plan à 3, c’est de se donner entièrement. Pas de place pour les sentiments et les mièvreries, notre mature quadragénaire attaque. Mais surtoit, elle exige de se faire baiser et prendre la chatte sauvagement sans aucun égard. Hors de question de l’appeler ma chérie ou ma doudou. Non, Josiane se la joue full pétasse, une bite à sucer dans la bouche alors que Karim ou Kader lui défonce son gros cul de poufiasse totalement offerte au sexe. Que du sexe, pas de chichi.

Et dans sa lingerie luxueuse, ses porte-jarretelles digne d’une escort de Paris, la cougar se laisse malmener son gros boule. Ca claque, chair contre chair et la queue circoncise de son amant de devant en gorge profonde. Notre partouzeuse super gourmande en redemande et pense à la tête de son connard d’ex-mari s’il voyait que sa femme ou ex-femme se faisait défoncer par ceux qu’il appelle les « métèques« . Oui, ta femme se fait remplir en double pénétration par des Kabyles 😘.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.